visites balade geologique

Visiteurs depuis le 31/01/2002

imprimer cette pageLa géobalade en 13 étapes :
&eacutetape suivante

12.Au pied du Manqué, une "bulle" de chromitite

Sur le versant oriental du Manqué, au-dessus du chemin qui mène du Col de la Botte au Col des Lessines (de la Lessive sur les cartes !), vous pouvez trouver une roche originale. Cette roche, la chromitite, est constituée à parts égales de cristaux de chromite et de serpentine.

Vue sur le Manqué, à gauche, depuis le sentier qui relie le col de la Botte au col des Lessines.

Les affleurements de chromitite se situent sur cette face sud-est du Manqué. Dans le fond, les Vans et le Sorbier.

affleurements de chromitite

Bloc de chromitite présentant une face altérée et une surface plus fraîche, qui illustre l'aspect "roche verte" de la serpentine

La face altérée montre bien l'aspect tacheté (léopard) de la chromitite : chromite (FeO, Cr2O3) sombre sur fond de serpentine claire.

chromite serpentine

La chromitite se reconnaît aisément à la faveur de surfaces exposées depuis longtemps aux intempéries. En effet, la serpentine prend une patine claire au cours de l'altération météorique, alors que la chromite reste sombre. Ce sont ces taches centimétriques sur fond clair, qui justifient l'appellation de "chromite léopard". En cassure fraîche, dans un éboulis par exemple, la reconnaissance de cette roche s'avère plus délicate pour un non-spécialiste.

A Chamrousse, il faut signaler que cette roche a subi des transformations qui se caractérisent par la transformation de minéraux primaires, ici l'olivine, en nouveaux minéraux, les minéraux serpentineux (antigorite, chrysotile), silicates hydratés de magnésium. La chromite, peu altérable, est restée inchangée au cours des différents processus géologiques. On voit de beaux exemples de ces minéraux serpentineux (photo ci-dessous) sur des plans verticaux immédiatement à gauche du sentier peu après la fin du site.

La serpentine présente des variétés polymorphes : agrégats fibreux d'antigorite ou de chrysotile. En voici l'illustration, vue sur le sentier (hauteur : une dizaine de centim├Ętres).

serpentineux

Echantillon de chrysotile

serpentineux

Exemple d'altération d'une serpentinite

serpentineux

Serpentinite avec traces ferrugineuses, près du col de l'Infernet (hors parcours)

serpentineux

Au col des Lessines, un curieux toponyme

En poursuivant le sentier à la descente, on atteint rapidement le col des Lessines. De manière tout à fait surprenante, ce col apparaît sous la dénomination " col de la Lessive" sur les cartes topographiques anciennes. En réalité, il semblerait qu'il s'agisse d'une déformation phonétique du terme "lessines", ces dernières désignant tout simplement des versants dénudés. De ce col, on redescend directement sur les lacs Robert, que l'on va longer par l'ouest.

page précédente page suivante